VTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM Banners
Erreur
  • XML Parsing Error at 1:220. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:309. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:302. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:229. Error 9: Invalid character
  • Le process bloqu depuis 9 mois
  • En cas de dblocage, le chiffre daffaires du secteur passerait de 126 203 milliards de DH
agroalimentaire_081.jpg

Les ambitions de la corporation par rapport au contrat-programme sont importantes. Il devrait dboucher sur la cration dun cosystme en bonne et due forme en cas dentente

Les oprateurs de lagroalimentaire attendent toujours la signature dun contrat-programme avec les pouvoirs publics. Prs de 3 ans aprs lannonce dune entente entre les ministres de lIndustrie et de lAgriculture et la Fenagri (Fdration nationale de lagroalimentaire), portant sur la ralisation dune tude devant donner lieu un contrat-programme, le chantier est toujours au point mort. Selon la corporation, le document a t livr en septembre dernier et serait dans lattente de validations de lexcutif (ministre des Finances en loccurrence). Aprs 9 mois, aucune suite na t donne ce niveau et compte tenu de lagenda politique de fin de mandat, il est urgent et ncessaire de doter le secteur dune feuille de route et de visibilit pour rendre la filire plus attractive, prcise Amine Berrada Sounni, prsident de la Fenagri. Ce contrat-programme devrait bnficier dun budget de 8,4 milliards de DH, dont 3,6 milliards destins la valorisation des fruits & lgumes et 4,8 milliards pour le volet industriel. En cas dapplication de ce programme, la corporation sattend passer de 126 203 milliards de DH en termes de chiffre daffaires (horizon 2020). Elabore par le cabinet Roland Berger, ltude comporte un certain nombre de recommandations, notamment des mesures transversales, lensemble de lindustrie: formation, intelligence conomique, mise niveau des canaux de distribution, lutte contre linformel, salon international de lagroalimentaire ou encore financement des associations. Le document compte galement des mesures spcifiques chaque cosystme/filire: des incitations linvestissement, un soutien lexport ou encore un appui la commercialisation. Dailleurs, ltude a identifi les cosystmes accompagner, notamment la valorisation des fruits & lgumes, lait & produits laitiers, biscuiterie/confiserie & chocolaterie, fruits & lgumes transforms, viandes ou encore ptes & couscous. La production et la productivit agricoles ont t amliores par le plan Maroc Vert. Il nempche que rien na t fait pour dynamiser le ct industriel, alors que les accords de libre-change nont pas t favorables la balance commerciale des produits alimentaires, explique le prsident de la Fenagri. En effet, les cots de production agroalimentaire sont peu comptitifs par rapport lUE, notamment lhuile dolive (40 DH/kg Maroc vs 26 DH/kg Espagne) et le lait (4,21 DH/l Maroc vs 3,62 DH/l Espagne).