VTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM Banners
Erreur
  • XML Parsing Error at 1:220. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:309. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:302. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:229. Error 9: Invalid character
Maroc Agrume exportation

La Russie est le premier client du Maroc en agrumes. La chute du rouble freinera la filire export.

Kiosque360. La mise niveau du secteur de lagroalimentaire attend toujours. Selon LEconomiste, cette situation devrait tre dbloque par la publication dun contrat programme prvue pour fin 2015.

Les professionnels de la Fenagri sont pleins despoirs quant la mesure introduite dans le projet de la loi de finances 2016. A savoir celle qui donne la possibilit aux oprateurs de lagroalimentaire de dduire la TVA sur un produit transform dont la matire premire est cultive au Maroc. Cit par le journal, Amine Berrada Sounni, prsident de la Fdration, regrette quil y ait, aujourdhui, beaucoup dinformel et peu de transformation parce que limposition sur le produit agricole est de 0%, alors quelle est de 20% pour le produit peine transform. Cette TVA sur la transformation rend le produit plus cher pour le consommateur. Ce qui, clairement, signifie que cette imposition impactr les consommateurs qui, en plus des 20% sur lensemble, paient aussi le prix de la transformation et de lemballage. Cette mesure favorisera donc lattractivit de la production marocaine pour la transformation.

Pour LEconomiste, la filire des fruits et lgumes sera la premire en bnficier. Pour la Fenagri, lobjectif est de dynamiser lactivit de conditionnement en conserves ou en barquettes de fruits et lgumes, fruits secs, frites, chips, surgel, huiles dolives/argan ou encore les jus. Ainsi, un investissement de 1,5 milliard de dirham est prvu sur 5 ans avec, la cl, quelque 2.800 postes demploi directs. Sans oublier, la sensibilisation des consommateurs laquelle seront allous plusieurs millions de dirhams.

En attendant, la Fenagri espre que cette mesure, qui se concentre sur les fruits et lgumes dans un premier temps, sera peu peu largie aux autres secteurs.

Linstauration de cette mesure fiscale va permettre, comme le suggre LEconomiste, une meilleure traabilit des produits commercialiss via un audit de lOnssa conjugu lautocontrle des industriels. Car la premire priorit du secteur demeure la lutte contre linformel.