VTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM Banners
Erreur
  • XML Parsing Error at 1:220. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:309. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:302. Error 9: Invalid character
  • XML Parsing Error at 1:229. Error 9: Invalid character

Le poisson, la farine de bl tendre, le chocolat et la confiserie constituent lessentiel des exportations.

Les professionnels entendent se positionner avec des produits plus labors comme les plats cuisins, les ptes et le couscous.

industrie agroalimentaire

LEurope reste certes le premier march pour les produits agroalimentaires marocains (57% du total), mais elle est, pour les autres produits agroalimentaires, un concurrent. Cest pourquoi les professionnels entendent se positionner sur des marchs nouveaux et principalement lAfrique qui absorbent maintenant 22,2% des exportations, en hausse de 10,7 points entre 2000 et 2014, daprs ltude que vient de prsenter la Fnagri.

Le Maroc vend sur le continent principalement du poisson (51,4% de la valeur en 2014), de la farine de bl tendre (11,8%) et de la chocolaterie/confiserie (6,6%), mais aussi des glaces et autres produits laitiers, du caf, des huiles de graines brutes, des prparations et conserves de fruits et lgumes et des boissons alcoolises.

La stratgie en cours dlaboration en partenariat avec les ministres de lagriculture et de lindustrie apportera des rponses concrtes pour remdier au dficit de comptitivit du secteur de lagroalimentaire. Et donc aider les entreprises marocaines amliorer leur prix de revient et diversifier leur offre en allant vers les produits labors et forte valeur ajoute comme les plats cuisins, les ptes et le couscous.

LAsie et lEurope, de gros concurrents sur le continent

Cest le seul moyen, estiment les professionnels, pour aller sur le march africain, dont les principaux fournisseurs sont lAsie qui en contrle 31,3% et lEurope 27% sur une valeur globale de 61 milliards de dollars dimportations de produits agroalimentaires. Soit 5,5% des importations mondiales.

Pour le reste, le Maroc est principalement concurrenc par la Turquie qui fournit 2,1% des importations africaines, suivie de lEgypte avec 1,3%. La part du Maroc atteint peine 0,8%. Cependant, la balance commerciale penche carrment de son ct mme si le taux de couverture des importations par les exportations est en recul, passant de 330,8% 227% entre 2003 et 2014. Le march africain reste porteur et se prsente comme une alternative pour le Maroc dont le dficit commercial a t creus notamment par les accords de libre-change. En tout cas, le solde est ngatif avec la plupart des pays signataires. Par exemple, ltude de la Fnagri montre que les changes du Maroc avec les Emirats Arabes Unis sont passs dun excdent de 8 MDH en 2000 un dficit de 167 MDH en 2014. Avec la Tunisie, le dficit atteint actuellement 49 MDH contre un excdent de 41 MDH en 2000.

On peut considrer que le manque de comptitivit et la faible diversification de loffre sont lorigine de cette situation. Ce sont aussi des tares liminer pour pouvoir gagner des marchs sur le continent.