VTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM BannersVTEM Banners
Contrat-programme agroalimentaire : L’étude stratégique confiée à Roland Berger -LES ECO - 30 décembre 2014

altPour déterminer les axes stratégiques du contrat-programme, la FENAGRI a fait appel à un cabinet d’études spécialisé. L'étude stratégique devrait démarrer incessamment.

Dans un environnement où tout avance à la vitesse grand V, des secteurs d’activités, tels que l’agroalimentaire, doivent se bousculer au portillon pour ne pas se laisser dévorer par une concurrence menée notamment par les Turcs et dont l’agressivité est de plus en plus féroce. En effet, cela fait un bon bout de temps qu’on entend parler du contrat-programme qui permettra d’asseoir une stratégie de développement du secteur, mais la situation est restée sur un statu quo pendant un moment. Aujourd’hui, la Fédération nationale des agroalimentaires (FENAGRI) a repris les choses en main et elle est déterminée à réaliser des avancées dans ce sens. Ainsi, pour déterminer les axes stratégiques du contrat-programme, la fédération a fait appel à un cabinet d’études spécialisé. Il s’agit de Roland Berger qui a été choisi par une commission interministérielle sur la base de critères techniques et financiers. Selon le président de la FENAGRI, Amine Berrada Sounni, le contrat-programme sera bâti sur la base de la stratégie de l’agroalimentaire. L’étude stratégique devrait démarrer incessamment. Quant à la durée de l’étude, elle sera de six mois. L’étude devra définir les principaux leviers à actionner pour solutionner des problématiques, comme la fiscalité, la réglementation, la formation, la R&D, ou encore le financement. Suite à cela, le contrat-programme viendra traduire en actions concrètes la stratégie qui sera définie. Elle permettra également de définir les problématiques qui entravent le développement du secteur de l’agroalimentaire. Pour mener à bien cette mission, un comité de pilotage a été constitué et comprend la fédération, le ministère de l’Agriculture et le ministère du Commerce et de l’industrie. L’enjeu est de faire converger la politique agricole actuelle du Plan Maroc Vert et les politiques industrielles. Par ailleurs, lors des assemblées du comité du pilotage, la fédération pourra soumettre les recommandations élaborées par le comité stratégique de la FENAGRI. En effet, ce comité composé de 22 membres représentants les différentes filières liées à l’agroalimentaire a été élargi. Désormais, l’AFIAAM, l'Association des ingrédients et additifs fait partie du comité stratégique. Il s’agit d’une association en cours de création.